comment installer portail coulissant

Il faut avouer qu’un portail coulissant est beaucoup plus pratique qu’un portail battant. Déjà, ce modèle de portail ne demande pas trop d’espace lors de son ouverture et de sa fermeture. Aussi, si le portail est un pesant, l’utilisateur n’a pas besoin de fournir trop d’effort durant sa manœuvre. Il se glisse juste sur le rail qui conduit son mouvement sur sa partie inférieure. Et si vous choisissez d’accompagner votre portail d’un système motorisé, son usage sera vraiment aisé. Vous voulez installer vous-même votre portail coulissant ? Découvrez dans cet article les points essentiels d’une telle installation.

Les conditions de l’installation d’un portail coulissant

En suivant bien les règles de base pour la pose d’un portail coulissant, il n’est pas difficile de réaliser les travaux d’installation. Avant la pose du portail coulissant, il faut d’abord réaliser la fondation, les piliers et aussi installer les gaines de passage des câbles, pour la liaison de motorisation et l’interphone (s’il y en a). Pour le modèle de portail coulissant, les piliers ne supportent pas le poids du portail, ce qui allège l’ensemble de l’installation, pas comme le portail battant.

Avant la pose, il est essentiel de vérifier la planéité du sol. Le niveau du sol qui est la semelle en béton où le rail se placera doit être parfait. S’il existe de bosses, il est indispensable de les éliminer pour que la semelle en béton puisse s’établir sur une surface bien plane. Pour le pilier, il doit être plus élevé (en hauteur) que le portail, soit un surplus de 10 à 15 cm.

Les outils nécessaires pour cette réalisation

Vous aurez besoin de plusieurs outillages pour réussir cette installation. Les rails de guidage, le porte-galet de coulissage, les butées de fermetures, la butée arrière sans oublier la serrure et la gâche ainsi que la crémaillère, les différents détecteurs et le moteur qui conduit le portail motorisé. Ce travail demande aussi l’utilisation d’un niveau à bulle pour vérifier la planéité du sol, d’une règle ou d’un mètre pour prendre les mesures, d’une perceuse à percussion ainsi que la visserie et les chevilles pour la fixation du support et de l’ensemble. Visseuse, tournevis, marteau, scie à métaux, cales de bois, clés plates… vous en aurez aussi besoin.

Les étapes de la pose

La phase d’installation demande beaucoup de précision. Pour commencer, durant la pose du rail de guidage, il faut connaitre la distance qui sépare la face interne du pilier et de l’axe du rail. La pose de l’ensemble de la butée de fermeture vous donne l’indication précise de l’axe du rail. Ensuite, mettez en place l’ensemble du portail coulissant avec les équipements pour maquer l’emplacement du rail de guidage (montage à blanc). Ensuite, passez au positionnement du rail en traçant au sol l’axe du rail sur toute sa longueur. Fixez cet emplacement avec une butée arrière qui représente l’ouverture maximale de votre portail. Après la mise en place du rail, marquez les emplacements des trous de chevilles. Avant le montage de la serrure et des poignées, faites des essais de verrouillage et de déverrouillage pour vérifier la fiabilité de ces équipements. Pour la fixation de la gâche, elle doit être installée en laissant environ 5 cm entre le mur et la poignée.