comment isoler porte d’entrée

Plusieurs raisons amènent les gens à isoler leur porte d’entrée : pour empêcher l’air froid de s’infiltrer dans la maison ou pour une raison d’isolation phonique. L’isolation de la porte d’entrée vous permet de faire des économies d’énergie et de gagner du confort. Cette opération peut être réalisée par soi-même. Mais, comment isoler porte d’entrée ?

Isolation phonique d’une porte d’entrée

La porte mal isolée est source de nuisances sonores. Alors, si vous pensez que les murs et la toiture sont les seuls responsables des nuisances sonores, détrompez-vous rapidement. La porte d’entrée en est également le facteur. Si jamais ce dispositif d’entrée est abimé, il va sans dire que le bruit extérieur se faufile à l’intérieur. C’est pourquoi il est important de remédier à ce problème afin d’avoir un certain confort dans votre maison.

Isolation thermique d’une porte d’entrée

Si votre porte d’entrée laisse passer le bruit, il va sans dire qu’elle laisse également passer l’air froid. Cela entraine une déperdition thermique qui risque fort d’augmenter votre facture de chauffage. Pour compenser la perte de chaleur, vous devez en effet augmenter la température de votre appareil de chauffage, un geste qui n’est pas bon pour votre économie d’énergie.

Les astuces pour isoler une porte d’entrée

Il existe plusieurs moyens d’isoler une porte d’entrée, mais le plus prisé reste l’isolation par les joints de porte. Normalement, les joints de porte sont bien collés sur la porte d’entrée. Mais avec le temps, il se peut que les joints n’assurent plus son rôle d’isolant. C’est pourquoi il est nécessaire de refaire les joints de votre porte.

Si l’espace entre le dormant de la porte et votre porte d’entrée est de 1 à 5 mm, utilisez des joints adhésifs en polyuréthane ou des joints adhésifs en profil V. Quand l’espace est de 1 à 6 mm, optez pour le joint métallique. Si l’espace à combler est plus de 6 mm, utilisez des joints silicone ou encore de bourrelets en mousse PVC à clouer.

Pour ce faire, commencez par la préparation de la surface à calfeutrer. Enlevez les anciens joints puis nettoyez les parties à combler. Dégraissez la surface à l’aide d’alcool et laissez-la ensuite assécher. Pour poser le joint adhésif, vous devez le découper avec un cutter à la dimension nécessaire. Puis, collez le joint dans la feuillure à l’intérieur du dormant de la porte. Et pour une parfaite adhérence, appuyez-le fortement. C’est la même méthode lorsque vous optez pour le joint en V.

Si vous misez sur le joint métallique, vous commencerez par couper le joint à la dimension idéale pour l’espace à combler. Ensuite, vous clouez le joint sur le dormant à l’aide des clous à tête plate. Pour ce faire, laissez la partie relevée vers l’extérieur pour vous permettre enfin de rapetisser la partie mobile avec une cuillère.

À noter qu’il est également indispensable d’isoler le bas de porte. Cette partie laisse aussi passer l’air frais. Pour ce faire, utilisez un boudin de porte. Celui-ci est disponible en plusieurs modèles : à glisser, à coller ou à visser au bas de porte.